Retour dans le passé...

Aller en bas

Retour dans le passé...

Message  Paul Pathyne le Mar 20 Déc 2016 - 19:08

Francovie, région de Mézénas - 20 février 2015.


Avant que les Atrèdes prennent possession du territoire de Cardolane, Féodor et son épouse Héléna, ainsi que leur fils Léto, habitaient une petite ville située dans la région de Francovie appelée Mézénas. Bien qu'il avait le titre de Duc et siégeait au Conseil des Nobles de Mézénas, Féodor travaillait afin de subvenir aux besoins de sa famille. Il avait un poste élevé dans l'une des entreprises mézéniennes.

Féodor était un partisan de l'indépendance de Mézénas et même s'il était loin de partager les idées politiques de Peyranne, il le soutenait dans son action.

Un matin, alors que Peyranne venait d'être condamné à l'exil et que de nombreux Mézéniens se préparaient déjà à quitter la Francovie, un homme frappa à la porte du domicile des Atrèdes. Héléna lui ouvrit et dès qu'elle vit qui il était, son visage devint blême.



Héléna : Richard, je ne pensais pas que vous viendriez si tôt. Il vient seulement d'avoir 18 ans !

Richard : Je sais, Héléna, mais le temps presse. Vous savez que cela doit être fait.


Héléna laissa entrer Richard.


Richard : Votre époux est absent ?

Héléna : Oui, il travaille à la compagnie, aujourd'hui. Il a encore quelques affaires à régler avant... (elle se retint de pleurer) avant que nous partions. Désirez-vous boire quelque chose ?

Richard : Non, je vous remercie. Pouvez-vous demander à Léto de venir, je vous prie ?

Héléna : Très bien, mais je crois qu'il dort encore. Je vais le chercher.


Héléna monta les escaliers qui menaient jusqu'au premier étage. Elle frappa à la porte de la chambre de son fils, puis entra.


Héléna : Réveille-toi, Léto. Je veux que tu t'habilles et que tu descendes me rejoindre. Fais vite.


Quelques instants plus tard, Léto arrivait dans le salon où se tenaient sa mère et Richard.


Héléna : Léto, je te présente Richard. Écoute-le attentivement et obéis-lui en tout.

Richard : Bonjour, Léto. J'ai beaucoup entendu parler de toi. Asseyons-nous à cette table, veux-tu ? (se tournant vers la mère de Léto) Héléna, je souhaiterais rester seul avec Léto.


Héléna partit, laissant seuls les deux hommes.

Richard sortit divers objets d'une sacoche puis les déposa sur la table, une boussole, une petite fiole contenant un liquide bleu, une balle de tennis, un magazine, un couteau, une tasse à café.



Richard : Bien. Je vais te proposer de faire un test. Rassure-toi, ça sera très simple. Tu vois ces objets devant toi ?

Léto : Oui, monsieur.

Richard : A présent, je souhaiterais que tu me dises quels sont les objets qui t'appartiennent.

Léto : Vous voulez dire, ceux que je voudrais avoir pour moi ?

Richard : Non, Léto, les objets qui sont déjà à toi.


Léto regarda longuement les objets. Puis il prit la boussole, la fiole et le couteau et les sépara du reste des objets. Il hésita un instant, puis il remit la fiole à l'endroit où elle était et il prit la tasse à café.

Richard passa sa main sur son visage en soupirant.



Richard : La boussole, le couteau et la tasse à café. Tu es bien sûr de toi ?

Léto : Oui.. enfin, je crois... Non, en fait j'en suis certain. Ces objets sont les miens.

Richard (en remettant les objets dans sa sacoche) : Non, ce ne sont pas les tiens. Je suis désolé.


Héléna réapparut. Elle sembla moins anxieuse, plus détendue. Elle avait entendu les derniers mots que Richard avait prononcés.


Richard : Héléna, je regrette sincèrement, votre fils a échoué. Veuillez me pardonner, c'était une erreur.

Héléna : Il n'y a pas de mal, Richard. (son regard se fit soudain plus dur) Mais à présent, je souhaiterais que vous partiez. Et je ne veux plus jamais vous revoir.

Richard : Entendu, je comprends tout à fait. Au revoir, Héléna. Au revoir, Léto.


Richard sortit de la maison. Dehors, une voiture noire aux vitres teintées l'attendait. Il ouvrit la portière arrière et s'installa dans le véhicule.


Richard : Nous pouvons y aller, Ulvan. Prenez la direction de l'aéroport.

Ulvan Thorim : Si je puis me permettre, Richard, vous ressemblez à un homme qui a trouvé ce qu'il cherchait.

Richard : Oui, en effet. Je l'ai trouvé, Ulvan. J'ai trouvé notre chef. Et maintenant, il n'y a plus qu'à attendre qu'il vienne jusqu'à nous.
avatar
Paul Pathyne

Messages : 2091
Date d'inscription : 16/11/2016
Age : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum